Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - reportage

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, janvier 4 2011

Un oeil sur la planète Corée

Hier soir j'ai regardé l'émission un oeil sur la planète consacrée à la Corée du sud. Comme toujours, leurs reportages étaient bien construits et instructifs. Une dose d'humour, une dose d'images chocs et beaucoup de contenu saupoudré tout au long des documentaires.

Deux des reportages proposés m'ont plus particulièrement attiré : celui sur Samsung et celui sur les religions.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais pour moi Samsung était un concurrent japonais de Sony. Je n'imaginais pas à quel point cette entreprise était partie de rien en Corée pour devenir l'une des plus puissantes entreprises asiatiques dans le monde ! Le fait que Samsung soit un conglomérat d'entreprises, fasse du high tech, de l'électroménager, des voitures, du BTP, possède des chantiers navals et propose tout un tas de services m'avait échappé. Pour moi c'était avant tout une société de qualité pour son service après-vente proposant des produits électroniques également de qualité.

Ce documentaire m'a ouvert les yeux sur une entreprise qui se présente comme l'ont été Microsoft, Apple et Google : des sociétés où les employés vivent pour l'entreprise et ne jurent que par leur big boss !

On parle beaucoup des "villes/campus" Microsoft et Google dans la Silicon Valley... on ne parle pas assez des villes Samsung en Corée où tout est proposé en allant du travail (usines et recherche) jusqu'à l'hôpital en passant par tout ce qui permet aux humains de vivre confortablement de nos jours.

Les bonnes vieilles méthodes des industriels du début du siècle dernier qui proposaient à leurs ouvriers de loger sur place afin d'être plus productifs sont toujours de mise, mais c'est enjolivé grâce à des activités annexes (toujours centrées sur la productivité, l'inventivité et le bien être de l'entreprise à travers des salariés au top de leur forme).

Ce que je n'imaginais pas non plus, c'est le côté sectaire de l'endoctrinement à l'entrée d'un nouveau salarié. Forcément ce que je suis en train d'écrire va en choquer pas mal, mais une boite qui isole ses nouveaux arrivants pour leur donner toutes les informations sur la société et la culture d'entreprise durant plusieurs semaines avant de les laisser oeuvrer au poste pour lequel ils ont été embauché et ensuite vivre quasiment pour et par l'entreprise, pour moi, ça ressemble un peu beaucoup à une secte... surtout quand on voit des personnes parler du fondateur de la firme, un peu comme le gourou dont tout le monde applaudit les gestes et qui ordonne pour être obéit.

Ecrit comme ça, peut-être que vous pensez que ça me choque... et bien en fait je trouve ça plutôt bien de voir qu'il existe encore des boites qui fonctionnent bien, même si la méthode me paraît un peu trop archaïque. Une société partie de rien qui en moins d'un siècle devient aussi puissante et efficace, ça mérite quand même des applaudissements et une standing ovation.

L'autre sujet qui m'a fortement intéressé, c'est la religion qui est omniprésente, y compris à la tête de l'état coréen. Une fois de plus, en voyant les méthodes des évangélistes locaux, je me suis dit que la religion était un fléau mondial et qu'il serait temps qu'on dise stop à toutes ces conneries et luttes de pouvoir, car mine de rien ce n'est que ça : chaque dirigeants des religions en présence veut le plus d'adeptes possibles afin d'accumuler pouvoir et richesses. Les seuls qui semblent sortir du lot, ce sont les bouddhistes, mais peut-être est-ce parce qu'on en parle peu ?

En tout cas, le fiston de mister Moon, nouveau dirigeant de la secte du même nom, faisant visiter les locaux sécurisés du siège de la secte en présentant les collaborateurs comme n'importe quels salariés d'une entreprise de communication, ça montre quand même bien où ils veulent en venir.

Et dans tout ça, une fois de plus, ce sont les gens en bas de l'échelle, se laissant embobiner, qui payent pour engraisser ceux qui sont en haut... pensant donner de l'argent pour leur divinité mais qui en fait ne font que s'appauvrir pour engraisser ceux qui les contrôlent par au nom de Dieu (quel que soit le nom qu'on lui donne) ! S'il existe, je me demande vraiment pourquoi il les laisse agir comme ça... et encore plus pourquoi autant d'humain se laissent piéger. Sans doute la détresse ou le besoin intrinsèque de se faire diriger par d'autres sous couvert de forces surnaturelles toutes puissantes.

La religion telle qu'elle est pratiquée dans le monde, et en Corée plus particulièrement pour les mouvements sectaires et protestants, me dépasse. Je n'en vois aucune utilité, mais forcément, j'ai des croyances qui me sont propres et différent tant de celles qu'on tente d'imposer par la force et les guerres à travers le monde.

Pour en revenir à la Corée, je ne peux que vous conseiller de regarder une rediffusion ou en replay sur Pluzz un oeil sur la planète qui lui a été consacrée. Vraiment très intéressant et présageant des ouvertures pour le futur de notre planète.

jeudi, juin 24 2010

De l'utilisation malheureuse d'images par défaut dans des catégories d'articles

Des fois, il faut faire des exceptions aux règles. C'est valable dans la vie comme en informatique.

Sur certains sites éditoriaux, journaux en ligne ou blogs, il est possible d'attacher une image à la catégorie ou à certains mots clés auxquels on rattache ensuite les articles du site.

Il se trouve que la 3D à la télévision comme au cinéma est plus orientée vers les jeunes. Il est donc logique pour un site éditorialiste de mettre le visage d'un adolescent portant ses fameuses lunettes rouge/bleue. Le hic, c'est que dans l'absolu, ça ne correspond pas à tous les contenus !

Voyez par vous même cette copie d'écran :

illustration-article-porno-en-3D.jpg

Il me paraît bien jeune ce monsieur pour illustrer un article sur la pornographie. Même si c'est une chaine de télévision spécialisée, sur le câble, au Royaume Uni qui annonce la diffusion de son premier film en 3D pour demain soir.

Je ne lui donne pas 16 ans au jeune homme illustrant la rubrique 3D. Et vous ?

Comme quoi, parfois, il vaut mieux se méfier des valeurs par défaut ou au moins se relire. D'un autre côté, ils n'ont peut-être pas réalisé ce qu'ils faisaient en associant une image de jeune à une chaine pour adultes !

Pour lire l'article d'origine, il vous suffit de suivre le lien.