Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - lancement

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, février 9 2011

L'état du marketing Internet en 2011

Sous ce titre un peu ronflant, je ne vais en fait rien dire de particulier... en fait si, il faut que je vous le dise.

Pour une semaine Didier Bonneville-Roussy, créateur de l'autorépondeur Cyber Mailing, distribue des cadeaux afin de faire parler de la nouvelle version de son cours de marketing Internet.

Comme toujours lorsqu'il fait un lancement, les produits distribués sont de qualité. Du coup, même si vous n'avez pas l'intention d'acheter quoi que ce soit après, je ne peux que vous inciter à vous inscrire sur son site pour télécharger les goodies et l'ebook mis en ligne aujourd'hui sur l'état du marketing Internet en 2011.

L'état du marketing Internet en 2011 Dans ce livre il parle bien sûr des changements ayant eu lieu en 2010 chez Google qui ont fait trembler de nombreux webmestres se voyant déclassés ou disparaissant totalement des pages de résultat pour une durée que nous espérons tous limitée. Il parle aussi des emails et des règles antispams des fournisseurs d'accès. Et il donne des conseils pour que nous ayons tous un business pérenne. Des conseils ressemblant à de bonnes pratiques, parfois même des évidences tellement évidentes qu'on ne les applique pas au quotidien !

Cet état du marketing Internet en 2011 est un livre vraiment intéressant pour tous les intervenants sur Internet dès le moment où vous gérez des listes d'internautes (newsletter ou marketing par email), des sites web gratuits ou vendant des produits ou encore si vous travaillez dans l'affiliation.

Chacun y trouvera son compte.

Le livre et les autres cadeaux sont disponibles pour une durée limitée (normalement une semaine maximum), donc allez maintenant sur son site et lisez tout pour l'appliquer dès aujourd'hui.

vendredi, juillet 23 2010

La France coule ? Mais que font les chantiers navals ?

Dans un sens, je trouve l'histoire du site France.fr assez amusante. Encore un beau projet français, alimenté par des centaines de milliers d'euros qui ferme quelques heures après son ouverture pour cause de succès trop important. a croire que les décideurs et chefs de projets travaillent en se disant qu'il n'y a personne sur Internet. Peut-être comptaient-ils qu'HADOPI démarre en temps et en heure et ai fait coupé 50% des connexions web françaises avant l'ouverture du site ?

Je sais bien que faire des estimations de fréquentation ou des projections dans l'espace ne sont pas chose aisée, mais prendre un hébergement sous dimensionné pour un site qui a une aura mondiale, ouvert dans les langues les plus utilisées, je trouve ça complètement fou (surtout que c'est pas la première fois que ça se produit) !

A croire qu'ils n'apprennent ni des erreurs des autres, ni des leurs.

Quoiqu'il en soit, certain ont des idées pour les aider à avancer, notamment la société OVH, petite entreprise familiale du Nord de la France, qui héberge de nombreux sites francophones et a ouvert des filiales un peu partout dans le monde ces derniers mois. Voici un message de son boss à l'attention des clients d'OVH et des pouvoirs publics :

Bonjour,

Ayant lu, comme vous, sur les problématiques de lancement du site france.fr qui doit représenter quand même ce que c'est la France, Ovh se propose d'apporter son aide et d'héberger ce projet gratuitement durant 1 an avec autant de serveurs, de la bande passante et d'homme qui seront nécessaire pour maintenir le projet en fonctionnement et encaisser toutes les montée en charge qui se présenteront. Vu qu'on héberge plus de 80000 serveurs dans nos 2200 baies sur un réseau d'un peu moins d'1Tbps de capacité, on sait créer des clusters de plus centaines de serveurs de 8, 12 ou 16 cores en quelques heures avec de capacité de stockage de Xx0.5Po puis les faire évoluer à autant qu'on le souhaite en espace de 2 à 4 jours. Remarque: c'est un peu notre métier ... :)

Si ça intéresse les responsables du projet: (note de moi-même : EMAILSUPPRIMEEPOUREVITERLESSPAMMEURS)

Amicalement

Octave

Me demande s'ils prendront cette main tendue ou s'ils persisteront dans leurs erreurs et resteront à héberger le site où ils l'avaient décidé au départ pour se prendre un iceberg dans la tronche !