Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - gay pride

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, juillet 3 2012

Ce week-end, Paris respirait au rythme de la techno et de la gay pride...

J'ai beau être homosexuel et habiter Paris, cela ne veut pas forcément dire que je vais à la Gay Pride. Pourtant, tous les gens que je connais y vont.

La Gay Pride de Paris s'est tenue ce week-end, mais je n'ai pas mis les pieds dehors.

Beaucoup de gens pensent que la Gay Pride est une foire, une mascarade, un carnaval, une aberration qui n'a aucun intérêt pour la cause homosexuelle, je ne partage pas ces idées.

Certes la Gay Pride de Paris est un carnaval: un défilé de chars colorés, de créatures plus ou moins habillées, de mecs exposant leurs muscles, de musique trop forte, d'hommes de femmes et d'enfants marchant au rythme du tempo et s'explosant les oreilles sous un soleil de plomb.

Il ne faut cependant pas oublier le côté politique et revendicatif de la marche.

C'était beaucoup plus visible en province il y a quelques années, avec des défilés de 50 100 200 ou 500 personnes, qu'à Paris, où plusieurs centaines de milliers de personnes défilent avec pour seul objectif de sortir, se rencontrer, profiter de la journée.

La Gay Pride, c'est aussi la journée des homosexuels. Un peu comme la journée sans tabac, où on évite de fumer. Pour la Gay Pride, les gens qui habituellement se cachent, sortent du placard. Ils se lâchent. C'est libérateur.

La Gay Pride est aussi une soupape de sécurité. On se libère le temps d'une journée, avant de supporter les brimades et les regards moqueurs ou agressifs dans la rue, au travail ou parfois en famille tout au long de l'année.

Avec le changement de gouvernement, c'était peut-être la dernière Gay Pride avant la possibilité de se marier entre hommes ou entre femmes. En effet, l'égalité pour tous dans le mariage, devrait apparaître l'année prochaine. La France, pays des libertés et de l'égalité, rattrapera ainsi son retard par rapport à de nombreux autres pays du monde.

Je ne vous parlerai pas de mariage gay, c'est un abus de langage, mais de mariage pour tous.

C'était aussi ça le message de la Gay Pride de Paris cette année, à travers des défilés de drags queens devant les caméras de télévision. L'aviez-vous perçu ?

mardi, août 3 2010

Mais foutez nous donc la paix !

Quand je lis ce genre d'article, ça me met hors de moi !

Deux hommes vivant ensemble depuis des années dans un village peuplé d'abrutis va être obligé de le quitter parce que les habitants sont cons et leur mènent la vie dure, entre menaces, dégradations et mise en danger physiques. Le problème, c'est que tout le monde s'en fout à commencer par la justice qui n'a jusque là rien fait malgré leurs plaintes.

Une fois de plus, c'est l'homophobie qui va gagner, comme à chaque fois ou deux hommes ou deux femmes décident de s'installer dans un coin paumé pour être enfin tranquilles et vivre pleinement leur amour !

Y en a un peu raz-le-bol de tous ces connards ! C'est là-bas qu'il faudrait organiser une marche des fiertés et s'y pointer à 1000, 10 000 ou même 100 000 pour leur faire comprendre qu'il faudrait qu'ils évoluent avec la société et que le fait que deux mecs couchent ensemble ne regarde que ces deux mecs !

Elle est bien belle la France, pays de l'Egalité et de la Fraternité, où la France profonde (et de plus en plus de grandes villes) laissent échapper leur haine d'autrui juste pour des différences qui n'entrainent pourtant pas de nuisance... Et dire que la présidente de la HALDE voudrait qu'elle ne s'intéresse plus aux discriminations sexuelles !