Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, janvier 14 2013

Pardonnons leur, ils ne savent pas ce qu'ils font

La manifestation d'hier dans les rues de Paris a été un demi succès ou un demi flop. Une chose est certaine, elle a rassemblé beaucoup de monde pour défiler contre l'accès au mariage pour les homosexuels.

Sans doute ont-ils oublié que la parole religieuse (à leur demande) est censée se cantonner aux lieux de culte.

Sans doute ont-ils oublié que dans leurs enfants entraînés là de force, il y aura statistiquement beaucoup d'homosexuels ou d'homosexuels refoulés qui leur en voudront un jour de se faire mettre à la porte de chez eux parce qu'ils sont différents et que leurs parents ne les aiment pas.

Sans doute ont-ils oublié que la parole de Dieu est censée promouvoir l'amour de son prochain... mais l'histoire a démontré à maintes reprises que l'Eglise Catholique (comme de nombreuses religions) sont plus douées pour la guerre que pour l'amour.

Sans doute ont-ils oublié que la devise de la France est "Liberté, Egalité, Fraternité" et que leurs discours, leurs pancartes et leur présence vont à l'encontre de deux de ces mots en propageant une parole homophobe ou à minima avilissante pour les homosexuel(le)s dont ils ne savent en fait rien.

Sans doute ont-ils également oublié de réfléchir par eux-mêmes, se laissant endoctriner et laver le cerveau par des manipulateurs juste dans le but de préserver un pouvoir sur les masses ou de perturber le gouvernement en place dans son envie de faire ce qui a été promis avant l'élection présidentielle.

Sans doute ont-ils oublié de lire le texte de loi et préfèrent-ils croire que leurs familles seront ébranlées par l'arrivée de nouveaux couples reconnus légalement comme les leurs, avec les mêmes droits pour les mariés et les mêmes droits pour leurs enfants.

Sans doute préfèrent-ils défiler pour un sujet insignifiant, comme ils le qualifient, plutôt que de se préoccuper de vrais sujet comme le nombre croissant de pauvres, de sans logis, d'exclus de la société qui gèlent dehors ou ont faim dans notre pays comme un peu partout dans le monde.

Sans doute ont-ils oublié d'emporter leur calculatrice ou les portiques si bien utilisés lors des manifestations contre le PACS, car ils étaient 500 00, puis 800 000 et enfin 1 million selon les sites des organisateurs, mais 340 000 selon la police... et qu'en pratique le champ de Mars n'avait pas l'air si rempli que ça sur les photos aériennes qui ont circulé.

Sans doute ont-ils le droit de s'exprimer, de considérer que les homosexuels ne sont pas des hommes et des femmes comme eux, qu'ils n'ont pas leur place dans leur Paradis, mais ces manifestants ont-ils pour autant le droit de refuser que dans le pays des Droits de l'Homme on considère enfin que les homosexuels ne sont pas des animaux et ont les mêmes droits que les hétérosexuels ?

Qu'ils croient en une Vierge ayant donné naissance à un enfant pouvant faire des miracles et capable de marcher sur l'eau est une chose, qu'ils se réservent le droit de dire ce que les autres ont le droit de faire ou de ne pas faire en est une autre.

Sauf erreur de ma part, mais je ne peux me tromper puisque l'erreur est humaine et que je ne suis que homosexuel, tous les hommes, les femmes et les enfants de cette planète ont eu un père et une mère au moins biologique. Nombre d'entre eux ont été élevés par des couples. Ce n'est pas pour autant que ces enfants sont tous devenus des êtres exceptionnels faisant le bien autour d'eux. Une quantité non négligeable de ces enfants sont devenus des criminels. La famille comme ces manifestants l'imagine, n'est en rien un gage de sécurité et de bon développement pour ces enfants.

Et n'oublions pas que l'homosexualité n'est pas une maladie héréditaire... sinon il n'y aurait pas d'homosexuels ! (de toute façon ce n'est pas une maladie)

Le seul problème des homosexuels et des enfants d'homosexuels ou de familles monoparentales, ce sont les gens qui défilent en les rabaissant, en les insultants ou éduquent leurs propres enfants dans la peur et la haine de la différence !

Alors laissez nous nous aimer comme on le désire, entre adultes consentants, et se marier avec nos conjoints si on en a envie. Ca ne changera pas la face du monde. Ca ne changera pas vos existences. Ca permettra enfin que nous ne soyons plus des sous citoyens vis-à-vis de la loi et que nos enfants aient enfin une filiation leur permettant de ne pas se retrouver seuls s'il arrive un problème à leur tuteur légal !

Pour la PMA en France, à la limite, ça peut attendre quelques semaines, mais le mariage et le droit lié à la filiation doivent être les mêmes pour les couples hétéros et les couples homosexuels !

Alors si vous considérez que le défilé dans les rues de Paris du 13 janvier 2013 est une honte pour ce pays, ou que vous n'avez rien contre les homosexuels, participez aux manifestations qui auront lieu les 19-20 et 27 janvier en faveur de l'égalité des droits pour les homosexuels !

Et si vous participez aux marches des fiertés et Lesbian & Gay Pride, sortez dans des boites gays, fréquentez des bars gays pour le fun, joignez vous à ces défilés pour nos droits, parce que les homos ne sont pas là juste pour vous amuser... ils existent aussi en dehors des boites de nuit !

mardi, juillet 3 2012

Ce week-end, Paris respirait au rythme de la techno et de la gay pride...

J'ai beau être homosexuel et habiter Paris, cela ne veut pas forcément dire que je vais à la Gay Pride. Pourtant, tous les gens que je connais y vont.

La Gay Pride de Paris s'est tenue ce week-end, mais je n'ai pas mis les pieds dehors.

Beaucoup de gens pensent que la Gay Pride est une foire, une mascarade, un carnaval, une aberration qui n'a aucun intérêt pour la cause homosexuelle, je ne partage pas ces idées.

Certes la Gay Pride de Paris est un carnaval: un défilé de chars colorés, de créatures plus ou moins habillées, de mecs exposant leurs muscles, de musique trop forte, d'hommes de femmes et d'enfants marchant au rythme du tempo et s'explosant les oreilles sous un soleil de plomb.

Il ne faut cependant pas oublier le côté politique et revendicatif de la marche.

C'était beaucoup plus visible en province il y a quelques années, avec des défilés de 50 100 200 ou 500 personnes, qu'à Paris, où plusieurs centaines de milliers de personnes défilent avec pour seul objectif de sortir, se rencontrer, profiter de la journée.

La Gay Pride, c'est aussi la journée des homosexuels. Un peu comme la journée sans tabac, où on évite de fumer. Pour la Gay Pride, les gens qui habituellement se cachent, sortent du placard. Ils se lâchent. C'est libérateur.

La Gay Pride est aussi une soupape de sécurité. On se libère le temps d'une journée, avant de supporter les brimades et les regards moqueurs ou agressifs dans la rue, au travail ou parfois en famille tout au long de l'année.

Avec le changement de gouvernement, c'était peut-être la dernière Gay Pride avant la possibilité de se marier entre hommes ou entre femmes. En effet, l'égalité pour tous dans le mariage, devrait apparaître l'année prochaine. La France, pays des libertés et de l'égalité, rattrapera ainsi son retard par rapport à de nombreux autres pays du monde.

Je ne vous parlerai pas de mariage gay, c'est un abus de langage, mais de mariage pour tous.

C'était aussi ça le message de la Gay Pride de Paris cette année, à travers des défilés de drags queens devant les caméras de télévision. L'aviez-vous perçu ?