Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Twitter

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, décembre 23 2012

Twitter, responsable ou coupable ?

Depuis quelques semaines des gosses débiles, haineux et illettrés ont compris comment se servir du "réseau social" Twitter que je préfère continuer à considérer comme un site de micro bloging.

Je n'aurais rien contre la venue de nouveaux sur le réseau s'ils ne s'amusaient pas à balancer des tweets haineux ou discriminatoires avec des hashtags comme #unbonjuif, #simonfilsetaitgay, #simonfilsetaitnoir et ainsi de suite.

Au départ ils ont trouvé ça amusant, mais ça a vite dégénéré ce week-end avec ces hashtags en tête des mots clésFrance.

Forcément, leur connerie titille les plus bas instincts et sous prétexte de s'amuser, de choquer ou d'être le plus retweeté, ils ont pondu tout ce qui pouvait se faire d'homophobie, antisémisisme et racisme.

Le hic, c'est que Twitter n'a rien fait malgré les nombreuses demandes d'intervention... les journaux se sont émus des tweets antisémites d'il y a quelques jours, mais rien concernant l'homophobie (qui semble si normale) entre vendredi et hier. Ils se réveillent seulement aujourd'hui (c'est pas faute de les avoir interpellés), en faisant des articles creux se contentant de reprendre les tweets les plus moches et en imputant la faute à Twitter.

Le partie socialiste (PS) a également émis un communiqué de presse demandant à Twitter de faire régner la loi française sur son réseau, oubliant au passage de dire que les émetteurs de ces tweets devraient être poursuivis par la justice ou à minima punis par leurs parents (qui ne savent sans doute pas ce qu'est Twitter ni que leurs enfants y sont).

Ce qui me gêne dans tout ça, c'est que Twitter ne peut rien faire: ni légalement, ni techniquement. C'est une plateforme sur laquelle les gens s'expriment librement et sont responsables de leurs messages, tout comme n'importe quel site hébergeant des blogs ou des vidéos. Twitter n'est en rien responsable de ce qu'on diffuse par son intermédiaire (sinon il faudrait revoir la jurisprudence concernant YouTube et DailyMotion qui se sont cachés bien souvent derrière leur statut de fournisseur de service d'hébergement).

Les coupables, ce sont les centaines d'abrutis, à peine adolescents, qui s'adonnent à ces messages.

Comment un site pourrait-il faire pour éliminer les messages de haine émis par les uns ou les autres sans filtrer le contenu de tous les messages par des systèmes de filtrage automatisés et ainsi éliminer des messages qui n'ont rien à voir ?

Twitter est responsable d'avoir laissé les comptes signalés continuer à déverser leurs insultes, mais n'est en rien coupable de l'existence de ces messages. De plus, en France, un hébergeur n'est pas autorisé à supprimer le contenu qu'il héberge à moins d'avoir été sollicité en ce sens par les autorités... et Twitter n'est pas français, donc ne dépend pas de notre législation. Twitter ne pouvait donc faire qu'une chose : supprimer les hashtags litigieux de sa TT afin de limiter l'impact et la visibilité de ceux-ci.

Le problème avec ce genre de débordement, c'est qu'une fois de plus on va parler de filtrage du net dont la seule véritable valeur est l'absence de filtrage... en clair, on n'est pas sorti de l'auberge et y a encore beaucoup de travail à faire dans la vraie vie pour que ces petits cons cessent de polluer l'Internet et de répandre des idées qui tuent chaque années de nombreuses personnes.

mercredi, mai 9 2012

Baisse de prix sur TuitSEO

Il y a un an et demi je lançais le service en ligne TuitSEO destiné à améliorer la visibilité des comptes Twitter hors de Twitter.

Ce système entièrement automatisé permet d'afficher les tweets sur d'autres sites et ainsi de les rendre référençables par Google. Les liens diffusés de cette façon sont également pris en compte dans les algorithmes du moteur de recherche et contribuent à un meilleur positionnement des sites (même si un lien URL ne vaudra jamais autant qu'un lien textuel).

Jusqu'à maintenant je facturais ce service 50 euros par an. Trop de monde était bloqué par le prix et me disait que ça coûtait trop cher malgré l'essai gratuit de 30 jours. J'ai décidé de faire un test sur quelques semaines en passant le prix d'abonnement annuel à 7 euros.

Les abonnés existants peuvent donc renouveler leur abonnement à ce tarif réduit. Les nouveaux abonnés le seront uniquement à ce prix y compris pour leurs renouvellements.

Selon les résultats du test, soit je laisse à 7 euros, soit je le remonte, car mine de rien il y a du matériel derrière ce simple site pour les interrogations de Twitter et la génération intelligente des pages à référencer sur les moteurs.

En bref, si vous voulez booster vos comptes Twitter et leur impact, testez cet outil de référencement dont vous me direz des nouvelles.

vendredi, février 25 2011

Dédoublement de personnalité

J'utilisais déjà le compte Twitter @pprem pour discuter, dialoguer, parler et papoter avec les personnes que je suis ou qui m'y suivent, mais voilà, comme je mélange vie privée et vie publique, ça n'intéresse pas tout le monde. du coup, j'ai décidé depuis quelques jours de faire une séparation entre les deux.

J'utiliserai désormais @pprem comme compte personnel, pour pas changer mes habitudes, mais j'aurai aussi @PremartinPatric (sans le "k" car Twitter limite la largeur du pseudo) pour tout ce qui concerne mes activités professionnelles.

Si vous êtes intéressé par mon travail et les outils ou sites sur lesquels je bosse, il vous suffit de suivre @PremartinPatric sur Twitter. Si en revanche vous préférez rester dans l'intimité, et n'avez pas peur de discussions qui partent en vrille, vous pouvez suivre @pprem sans problème.

Et si vous voulez un peu des deux, suivez les deux. C'est pas plus compliqué.