Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, janvier 29 2014

Le forum pour l'emploi du Val d'Orge 2014

Aujourd'hui avait lieu le Forum pour l'Emploi du Val d'Orge. Evénement annuel qui a permis en 10 ans de générer plusieurs milliers d'emplois dans la communauté de communes et le département.

Malgré le temps froid et la pluie glaciale, il y avait du monde, mais pas assez de personnes en profitaient pour jeter un oeil à la belle exposition des Floralies qui se trouvait à l'entrée. Dommage, ça permet de prendre un peu de pollen dans la tronche et de repartir en forme pour affronter le climat hivernal ;)

Côté exposition et forum pour l'emploi, que du positif : de la documentation bien faite dès l'entrée listant pour chacun les types de postes à pourvoir et les entreprises et organismes présent, un encadrement souriant, un lieu bien organisé et permettant de circuler entre deux attroupements, des séparations bien trouvées entre recruteurs et organismes de formation + collectivités. Je dis bravo pour l'efficacité de l'organisation.

Côté postes à pourvoir, bien entendu rien de vraiment tentant pour moi à part une société de services en ingénierie informatique qui fait de la récupération de CV, un SFR qui fait de même et recrutait essentiellement pour sa hotline, et quelques organismes dédiés aux créateurs d'entreprise. Donc ça m'aura surtout fait une ballade.

En revanche, côté population venue trouver un boulot, j'ignore combien de personnes seront venues sur la journée, mais une chose est certaine : les chercheurs d'emplois sont motivés... et les recruteurs pas tous en forme.

L'armée de l'air, de terre et la gendarmerie étaient représentées car elles recrutent en permanence. Ce qui m'a surtout frappé, c'est que les gendarmes étaient des gendarmettes. Etaient-elles là toute la journée ou juste sur la tranche horaire où je suis passé ? En tout cas ça leur a valu quelques visites que leurs collègues masculins n'ont pas eu sur leurs stands. J'trouve ça marrant et bien vu à la fois... mais un peu dommage que le critère physique entre en ligne de compte pour venir parler de travail. Après tout les candidats qui se sont approchés juste pour cette raison ne les reverront sans doute jamais.

Côté tranches d'âge, il y avait de tout mais quand même beaucoup de jeunes.

Dans les postes proposés, il y avait quelques perles, probablement difficiles au quotidien, mais durables. Cependant c'est vers les stands de Pôle Emploi, Truffaut et Auchan que les gens faisaient la queue. Je trouve ça un peu fou.

Dia semblait d'ailleurs boudé par les visiteurs, comme quoi une grande enseigne nationale attire plus que le discount de façade.

En tout cas il y a un gros point positif à tout ça : l'offre rencontre la demande et c'est grâce à des initiatives reconduites chaque année comme celle-ci que le tissu social local peut perdurer. Nul besoin de chercher un job à Paris quand on vit en banlieue : il y a aussi des entreprises proches de chez soi qui recrutent à longueur d'année.

vendredi, octobre 12 2012

Une journée nuit chargée, ça arrive encore ?

Un truc de dingue m'est arrivé hier : j'ai passé la journée sur un site que j'avais espoir de faire en deux heures mercredi dans la soirée devant Fringe.

La journée pour une estimation initiale à 2 heures alors que tout est prêt au départ et qu'il n'y a qu'à personnaliser après avoir validé les contenus et m'être assuré que les livres qui en découlent sont utiles et de qualité.

Hier j'ai donc lancé Bye bye lunettes, un site destiné à aider les internautes à améliorer leur vue et la santé de leurs yeux en modifiant leur alimentation. Le livre de Robert Von Veer qui est offert est impressionnant de bon sens et en plus ça fonctionne d'après les témoignages auxquels j'ai eu accès en préparant la mise en vente.

Le hic, c'est que la journée à bosser pour mettre le site en place, les séquences d'email, les personnalisations des MP3 et ebooks, ça explose un peu les yeux. C'est un comble, pas vrai ?

Aujourd'hui ça va, je ferai quelques bannières et la promo du site parmi tous mes autres. Les inscriptions d'hier sont assez nombreuses et j'aurai ainsi quelques utilisateurs contents à contacter ensuite pour leur demander ce qu'ils en pensent.

Penser également à faire un sondage parmi ceux qui vont sur le site et ne téléchargent pas le livre gratuit. Comprendre pour quelle raison ils ne veulent pas avoir une vue parfaite le plus longtemps possible. Et après ça adapter mon discours pour leur proposer l'excellent ouvrage du docteur Bartes qui fourni une série d'exercices faciles à faire destinés à muscles les yeux.

Comme quoi, deux heures de travail, ça peut parfois déborder sur 10 fois plus !

jeudi, mai 3 2012

Mon top 10 des 3 ans du raccourcisseur d'URL

Il y a trois ans, je lançais mon raccourcisseur d'URL VasSur. Ce script PHP est très simple à utiliser et existe en version gratuite pour les fonctionnalités de base que j'utilise aussi de mon côté.

En regardant mes statistiques de clic, je me suis amusé à faire le top 10 des liens les plus cliqués depuis la mise en place du script chez moi. Voici les heureux gagnants.

  1. Les secrets de l'attraction : une formation complète pour apprendre et pratiquer les lois de l'attraction.
  2. Les fables de Jean de la Fontaine : la distribution de toutes les fables de La Fontaine à raison d'une par semaine envoyée gratuitement par email.
  3. La page Twitter de GratuiBook : Je pensais que ce serait GratuiBook lui-même, et bien non, c'est son compte Twitter, qui pourtant n'est très rempli, comme vous pourrez le voir en cliquant sur le lien.
  4. Une méthode de lecture rapide : des conseils pour apprendre à lire plus vite afin de gagner du temps tout en emmagasinant plus d'informations. La clé du succès de nombreux dirigeants d'entreprises.
  5. La formation 2011 de Secrets Marketing : Didier Bonneville Roussy a mis à jour sa formation en marketing. J'en avais parlé lors de sa sortie. Résultat elle fait partie du top 10 des meilleurs clics... comme quoi, mes visiteurs ou abonnés s'intéressent beaucoup au sujet.
  6. La chaussette rouge du Père Noël : mon gros délire pour Noël 2009, qui finalement restera un succès en terme de visiteurs, même si c'était une grosse poilade à la base et que la vidéo traîne sur You Tube ;-)
  7. La méthode 268 : un livre de trucs et astuces pour dépenser moins ou obtenir plus gratuitement sur les produits du quotidien et les sorties.
  8. La formation Bloguez Encaissez : ma ancienne défunte formation pour bloguer et en récupérer quelques sous. Le programme est toujours en ligne, il suffit de s'inscrire pour le suivre, même si je ne l'ai pas mis à jour depuis quelques mois.
  9. Les 59 secrets gratuits de ceux qui ont plus de temps que les autres : ça, c'est l'ebook sympa du moment lors de sa sortie, une série de points à mettre en place dans sa vie afin de gagner du temps et profiter un peu plus de sa famille.
  10. Les lois de l'attraction : la première vidéo de présentation des lois de l'attraction dans le cadre de la formation sur les secret de l'attraction.

C'est marrant de voir comment se répartissent les clics lorsqu'on connait la provenance de chacun d'eux et leur finalité. Mais là, je rentrerais trop dans les détails et ce n'est pas la peine de le faire ici pour le moment.

Il est temps de me coucher, alors bonne nuit.

lundi, avril 16 2012

Sortir de la vie active... ou revenir à la vraie vie ;-)

Comme vous le savez peut-être si vous me connaissez, j'ai travaillé pendant presque un an chez Centrapel et je viens de quitter ce travail en or.

Centrapel, c'est la filiale d'Iliad qui gère la hotline parisienne de Free. Travailler au téléphone pendant 35 heurs par semaine durant ces 9 mois a été tuant mais aussi très enrichissant humainement. Avoir entre 500 et 900 interlocuteurs chaque mois avec des questions et problématiques différentes à gérer, obligeant à réfléchir et adapter son discours, trouver les meilleurs façons de répondre pour satisfaire l'abonné, c'est un vrai métier et ça m'éclatait. Mais voilà, il y a un moment où des choix doivent être faits, il se trouve que reprendre ma vie de freelance, sans horaire, mais avec une plus grande incertitude financière me titillait trop (en plus d'être épuisé et de ne pas arriver à récupérer mon énergie).

Je suis donc à nouveau disponible sur le marché des travailleurs non salariés depuis le 1er avril. retour à la vie non active, qui mine de rien est beaucoup plus active que celle d'un simple salarié : il faut à nouveau démarcher pour trouver des contrats facturables pour vivre, assurer le quotidien, gérer son logement et payer les factures, se débrouiller pour maintenir ou améliorer le salaire en fin de mois, etc. Toutes ces choses dont vous n'avez pas idée si vous n'avez pas un jour goûté à l'indépendance.

Le hic de cette nouvelle vie, c'est qu'elle est repartie encore plus en vrille que la précédente s'était achevée l'an dernier : encore moins de temps libre, un emploi du temps qui part en sucette, des délais sur des choses importantes qui s'allongent alors que des choses ridicules prennent le dessus car plus rapides, et surtout plus utiles sur le moment. Les projets à long terme n'avancent pas car il faut toujours maintenir le quotidien et appréhender la fin de mois.

Des fois, être indépendant, c'est vraiment du grand n'importe quoi !

jeudi, juin 17 2010

Et si on les faisait travailler pour une bouchée de pain (par mois !)

Je viens de lire cette annonce sur le site d'un cabinet de recrutement informatique spécialisé dans les technologies web (dixit leur intitulé). Et j'ose espérer qu'ils ont oublié des zéros dans la dernière ligne.

Notre client est à la recherche de jeunes développeurs dynamiques et pragmatiques ayant une première expérience dans le développement iPhone, que ce soit à titre professionnel ou à titre personnel et ayant une formation bac+2 à bac+5.

Ce poste est basé à Paris et est à pourvoir immédiatement en CDI.

Vous connaissez : objective-C, Cocoa, SDK Vous avez une première expérience de publication d’une application sur l’AppStore.

Salaire de 33 à 43 € selon expérience.

Un CDI à 33 euros, qui n'en veut ?

Espérons que c'est en fait en milliers d'euros par an qu'ils s'expriment car vue la compétence pour le moment limitée en terme de personnes sur le marché, suis pas persuadé qu'ils recruteraient facilement en France à ce prix...