Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sous-catégories

mardi, septembre 24 2013

Concept innovant en France: le café des chats

Le café des chats, c'est maintenant !

Un concept étonnant : ouvrir un café / salon de thé avec des chats en quantité à l'intérieur pour aider les clients à se détendre.

Je suis très étonné que ce projet ait été accepté par les services d'hygiène, mais après tout c'est mieux d'avoir des chats en bonne santé que des cafards ou des souris comme dans de nombreux établissements parisiens (même parfois côtés).

En revanche, si vous êtes allergique aux poils de chats, il vous est fortement recommandé d'éviter la zone. De plus, je me demande ce que les voisins vont en penser sur le long terme. Ne seront-ils pas incommodés par les minets (qui ne sont pas censés pouvoir sortir des lieux) ?

Une chose est certaine : la ronronthérapie fonctionne et il n'y a rien de plus apaisant et naturel que de caresser un chien ou un chat, sauf que les chiens ont besoin de plus d'espace et ne pourront donc pas être utilisés dans un concept identique.

Si vous aimez les matous et passez dans le Marais parisiens, n'hésitez pas à faire un tour au café des chats.

jeudi, avril 18 2013

Les 2G, sortie théâtre au music hall (ou l'inverse)

Les 2G au théâtre du Petit Saint Martin (Paris, France, Sol 3) est à voir absolument si vous aimez rire, le music hall, la culture et les chansons "engagées" (parfois un peu crue, style "années folles").

Vous y apprendrez comment ont été découverts le radium et le vaccin contre la rage.

Vous y serez dépaysé en partant du Maroc indien pour finir au Japon.

Vous y constaterez les méfaits de l'hélium dans un inédit numéro de ballons.

Vous y apprendrez également comment des marques de voitures françaises volent parfois les succès d'autrui.

Les 2G chantent et font du spectacle pour cette tournée d'adieu retraçant leurs 40 ans de carrière. Des chansons, des numéros de cirque, de magie, paranormaux et animaliers (participation exceptionnelle d'un poisson rouge, d'un chien et numéro de dressage de puces (sans puce)) sont au programmes de ces presque 2 heures de détente et de franche rigolade.

Les 2G est un spectacle très gai ;) allez y sans tarder pour travailler vos abdos et vous vider l'esprit.

J'y étais hier soir, j'ai adoré !

Infos et réservations sur : http://www.petitstmartin.com/spectacle/piece/les-2-g

samedi, novembre 24 2012

Création de slogans de père en fils

Il y a un boulot qui doit être assez sympa à faire : créateur de slogans à la cons.

Il y a quelques temps, à l'occasion d'une soirée pizza comme trop souvent depuis un an (mais qu'est-ce qu'elles sont bonnes), nous nous sommes retrouvés avec des cartons à pizza sponsorisés :

clic clic miam miam

Ce "clic clic... miam miam !" pour un site Internet de commande de pizzas m'a bien fait rire.

Et d'ailleurs, il est tellement efficace que je n'ai jamais mis les pieds sur ce site, mais que je rigole encore du slogan...

Avec toutes les idées tordues qui me passent par la tête à longueur de temps, je pourrais peut-être ouvrir moi aussi un site de vente de slogans pour tout et n'importe quoi.Les manifestants me contacteraient pour savoir quoi scander dans la rue. Les commerçants me demanderaient ce qui marquera le plus les esprit de leurs clients tout en restant vendeur. Les publicitaires s'inspireraient de mon travail pour des publicités télévisées intelligentes et sans drogue.

Moi, j'dis que c'est un métier d'avenir. M'en occuperai peut-être après la fin du monde, si j'ai rien d'autre à faire.

dimanche, septembre 9 2012

Un problème ? Quel problème ?

Ce week-end j'ai travaillé sur un livre sur la relaxation. Il est maintenant disponible à la vente depuis son site : Manuel de Relaxation.

Dans le livre on aborde les différentes méthodes pour se relaxer après avoir expliquer ce qu'est vraiment la relaxation.

Comme à chaque fois que je lis ou écris des choses en lien avec la méditation, le yoga et la relaxation, je repense aux bonnes vieilles émissions de Francisco Del Campo sur Skyrock dans les années 90 : les méditations pour la planète Terre. C'était un grand moment de radio, très agréable, mais malheureusement ils sont introuvables.

Du coup, il faut tout reprendre à zéro lorsqu'on tente de la relaxation guidée, sans l'aide de Francisco, en écrivant et enregistrant soi-même son spitch. Un exemple est d'ailleurs présent dans le Manuel de Relaxation afin de permettre aux lecteurs de se sentir bien en se laissant guider. Ce guide propose aussi d'autres exercices de relaxation.

Il y a un proverbe tibétain cité par l'auteur que je voulais partager avec vous :

Si tu as un problème et qu'il existe une solution, alors il n'y a pas de problème. Il faut agir en fonction de cette solution. Par ailleurs, si tu as un problème et qu'il n'y a pas de solution, alors le problème disparaît de lui-même. Il n'est, en effet, plus un problème, mais une réalité avec laquelle tu vas devoir apprendre à vivre et à t'adapter.

C'est si vrai que je me demande si je ne vais pas en faire des tee-shirts et les vendre à travers le monde. Tous ces gens inutilement stressés qui feraient mieux d'apprendre à se relaxer plutôt que de se prendre la tête sur des choses qui n'existent pas. Ca fait un gros marché, non ?

lundi, août 20 2012

L'art et la manière de l'enfumage des grandes enseignes

J'en ai beaucoup à dire sur les pratiques commerciales des banques,centres commerciaux, supermarchés, brasseries et restaurateurs rapides, mais je ne vais pas tout déballer en une fois, ce serait trop d'amalgame pour les marques citées.

Je vais vous conter une petite histoire aujourd'hui. Celle d'une enseigne au logo rouge dont le nom commence par Auchan et se termine par rien, puisque je l'ai dit en entier.

Chez Auchan, depuis des années, il y a la possibilité de créditer un compte WAAOH grâce à une carte de fidélité.

La-dite carte, anonyme mais aux données nominatives, permet à l'enseigne de faire des statistiques sur ce que nous achetons, de gérer ses achats en fonction de ça et de s'amuser à croiser les données. Enfin, j ne peux que le supposer car ça ne se dit pas en public. Mais avec la manne d'informations que ça leur donne, ils seraient stupides de pas s'amuser à faire quelques croisements pour travailler sur nos habitudes alimentaires par zones.

Officiellement la carte WAAOH permet de créditer un compte points en euros. Lors du passage en caisse, si on passe sa carte de fidélité, on est crédité en fonction des achats réalisés. Il est aussi possible de régler jusqu'à hauteur du montant de la cagnotte, comme ils l'appellent.

Jusqu'à cet été, lorsqu'on faisait des achats chez Auchan, on gagnait 5% du montant des produits Auchan achetés et d'éventuels bonus sur des produits de marque faisant l'objet de promotions.

Bien entendu ça voulait dire que 5% des sommes payées à l'enseigne nous étaient donc reversées en produits les fois suivantes... car il n'y a pas de cadeau sans dépense de la part du consommateur (ou du fournisseur du supermarché).

Ces dernières semaines il y a eu une révolution chez Auchan : le compte WAOOH ne nous crédite plus de 5% sur tous les achats de produits de marque Auchan, mais de 10% !!!

Si on s'arrête aux chiffres, forcément, on est ravis, mais voilà : les 10% ne concernent qu'une sélection de produits, plus tous.

Résultat si on n'achète pas ce qu'ils veulent qu'on achète, on paie plus qu'avant (puisqu'on ne récupère plus les 5% de ce qu'on paie)...

C'est aussi ça la vie Auchan.

La morale de cette histoire est surtout un grand rappel : méfiez-vous des offres qui semblent alléchantes car tout commerçant est là pour gagner de l'argent et certains feront tout pour faire passer un changement négatif pour quelque chose de génial pour le consommateur.

mardi, juillet 17 2012

Quoi de neuf docteur ?

Tandis que les soldes d'été vident les rayons des magasins à un rythme plus lent qu'à leur habitude, le désespoir règne comme toujours dans les salles d'attentes des médecins généralistes, dentistes et labos d'analyses.

Avez-vous remarqué comme il est difficile d'avoir un rendez-vous à l'heure du rendez-vous ?

Il y a toujours des plombes à attendre pour au final ne passer que 10 à 15 minutes avec le praticien. Comment se débrouillent-ils pour déborder de la sorte dès les premiers rendez-vous de leur journée ?

C'est un mystère auquel je n'ai pas de réponse, mais si un médecin pouvait expliquer ce mystère, je suis preneur !

mardi, juillet 10 2012

AlienWare dans la dèche ?

Il y a quelques jours j'ai mis en vente mon ordinateur portable Toshiba Qosmio X500-122 car il prend de la place alors que je ne m'en sers pas et que tant qu'à faire autant qu'il serve à quelqu'un.

Après deux ans à ne l'allumer qu'une fois ou deux par semaine pour m'en servir à regarder la télé ou faire des tests sous Windows Seven, il était temps que je prenne cette décision. Même s'il a deux ans, ce Qosmio reste une très bonne machine avec son écran 18" et son processeur INTEL Core i7 (8 coeurs pour un processeur déjà bien gonflé). Vous l'aurez compris, cette machine est un concentré de puissance, transportable, et reste l'un des meilleurs ordinateurs du marché.

Mon annonce sur leboncoin a eu quelques réponses, aucune n'a abouti pour le moment car je neveux pas le brader... mais l'une d'elle m'a particulièrement agacé.

Un anonyme m'a écrit pour commencer par commenter la puissance de l'ordinateur (ses caractéristiques parlent d'elles-mêmes), sans rien proposer. Je lui ai donc répondu pour lui demander ce qu'il voulait dire par là. Sa réponse a été qu'il bosse chez AlienWare et qu'ils ont des ordinateurs plus puissants à proposer.

Franchement, qu'est-ce que j'en ai à foutre ? Je vends un ordinateur, savoir qu'une marque en a de caractéristiques équivalentes ou plus puissante ne m'apporte aucune information utile.

A la rigueur, qu'il contacte des gens qui cherchent des machines, ok, mais des vendeurs, quel intérêt ?

Bien entendu, en agissant avec une adresse email "anonymousanonymousXXX sur Gmail, ça passe pour un particulier qui veut donner son avis ou est intéressé, mais s'il bosse vraiment pour AlienWare, je trouve ça minable.

Sont-ils dans la dèche au point de faire les petites annonces pour faire leur publicité ? Cet interlocuteur bosse-t-il vraiment pour eux, mais à ce moment là pourquoi ne pas assumer et utiliser une adresse email professionnelle ? Bosserait-il pour un concurrent voulant ternir leur image par ce genre d'agissements ? Ou serait-ce tout simplement un particulier qui n'a rien à faire de ses journées ?

Cette histoire, elle pue. Non seulement je n'avais pas dans l'intention de regarder leurs ordinateurs, mais en plus ça ne me donne pas envie de regarder plus tard... (en plus, j'ai déjà commandé le remplaçant du Qosmio X500, donc pas la peine de venir m'en proposer d'autres)

samedi, juin 9 2012

Un week-end sous l'oeil des banques ?

C'est assez amusant comme quoi les clins d'oeil du destin / coïncidences sont tous autour du monde de la finance depuis quelques jours.

Cette semaine j'ai reçu des relevés de comptes de ma banque principale, la BRED, sur lesquels il est indiqué que l'agence élargit ses horaires d'ouverture afin de mieux répondre aux besoins de ses clients... en fermant une heure entre midi et deux alors qu'elle ne l'était pas jusqu'à présent.

Ce matin j'ai dû sortir acheter quelques anti-histaminiques pour me débarrasser de l'allergie du moment (ou au moins l'atténuer) et je me fais coincer entre deux stands de vendeurs de livres / brocanteurs à la sortie de l'immeuble. Obligé de me frayer un chemin en longeant la Caisse d'Epargne, dont l'agence est étrangement fermée.

Une fois la rue traversée, je me dirige donc vers ma pharmacie habituelle et pareil je slalome entre les stands de brocanteurs, vendeurs de sacs pas cher et d'autres ordinateurs portables datant de 15 ans exposés en plein soleil... On vend vraiment n'importe quoi dans la rue de nos jours !

Ce qui m'a fait sourire, en revenant de la pharmacie, elle aussi fermée (mais normal, c'était 13h30), c'est que la fromagerie a cette couverture de livre dans sa vitrine.

Comment ne pas payer ses dettes à son banquier avec la loi

Livre dont le descriptif est attractif et vu qu'il ne coûte que 3 euros, je compte bien me le procurer.

On ne sait jamais, il y a peut-être des infos pour se débarrasser d'un crédit conso renouvelable qui coûte plus en assurances (en plus pas applicable car je ne suis pas salarié) et en intérêts que ce qu'il ne permet de rembourser chaque mois... Sur ce coup là, la BNP m'avait vraiment entubé ! Soit disant qu'il était possible de passer par là plutôt qu'un prêt conso classique qu'il ne pouvait pas m'attribuer. Résultat ça fait plusieurs années que je rame à rembourser ce truc qui leur a largement plus rapporté que ce qu'ils ne m'ont réellement prêté ! Ce truc là, c'est de l'escroquerie pure et simple, et je pèse mes mots.

Dans la série des coïncidences, il y a le courrier du jour, avec quelques chèques de clients et la pub mensuelle de ING Direct.

Etant très satisfait de leurs services depuis que j'y ai ouvert un Livret Epargne Orange et un Compte Courant (pour avoir une CB sans être emmerdé), je ne peux qu'en parler ici. Pour moi, étant déjà passé par la Caisse d'Epargne, La Poste (et maintenant La Banque Postale), BNP Paribas, BRED, Boursorama Banque, Crédit Agricole et Société Générale, je dois dire que ING Direct est le seul organisme bancaire à dire ce qu'il fait et faire ce qu'il dit. Les frais à 0% sont réellement à 0%. Les frais payants sont annoncés clairement dans les conditions tarifaires et appliqués comme ils sont annoncés.

C'est bien dommage que les banques françaises ne s'inspirent pas plus d'eux et n'arrêtent pas de vouloir à tout prix embourber leurs clients / prospects dans des conditions générales incompréhensibles et des tarifs à la gueule du client !

Ceci dit, ING relance son parrainage. C'est aussi la seule banque, à ma connaissance, qui paye ses clients existants pour lui apporter de nouveaux clients dont elle paie aussi l'ouverture des comptes.

L'offre du jour permet aux parrains (clients existants apporteurs d'affaire) de toucher 80 euros pour chaque filleul ouvrant soit un compte courant, soit un livret d'Epargne Orange. Pour les filleuls, c'est 60 euros offerts pour le Compte Courant. 60 euros offerts et 4,5% d'intérêts garantis pendant 3 mois pour les ouvertures de Livret Epargne Orange. Seule condition : saisir le code de parrainage lors de l'inscription avant le 7 août 2012, ne pas avoir déjà un compte équivalent chez eux et déposer soit 750 (compte courant), soit 1000 euros pour valider l'ouverture du compte.

Franchement, même si vous ne voulez pas de ce bonus, jetez un oeil à leurs tarifs. La comparaison est vraiment dans leur camp.

Si vous tentez ING Direct, merci d'utiliser comme code de parrainage ZENWFEA, comme nom de parrain PREMARTIN et prénom PATRICK. Sauf bien entendu, si vous préférez faite ce cadeau à quelqu'un d'autre.

Sur ce, je file à la pharmacie, après tout je n'ai toujours pas récupéré mes médicaments et un peu de Zyrtec permettra enfin que mon palais arrête de me gratter !

mardi, janvier 4 2011

Un oeil sur la planète Corée

Hier soir j'ai regardé l'émission un oeil sur la planète consacrée à la Corée du sud. Comme toujours, leurs reportages étaient bien construits et instructifs. Une dose d'humour, une dose d'images chocs et beaucoup de contenu saupoudré tout au long des documentaires.

Deux des reportages proposés m'ont plus particulièrement attiré : celui sur Samsung et celui sur les religions.

Je ne sais pas trop pourquoi, mais pour moi Samsung était un concurrent japonais de Sony. Je n'imaginais pas à quel point cette entreprise était partie de rien en Corée pour devenir l'une des plus puissantes entreprises asiatiques dans le monde ! Le fait que Samsung soit un conglomérat d'entreprises, fasse du high tech, de l'électroménager, des voitures, du BTP, possède des chantiers navals et propose tout un tas de services m'avait échappé. Pour moi c'était avant tout une société de qualité pour son service après-vente proposant des produits électroniques également de qualité.

Ce documentaire m'a ouvert les yeux sur une entreprise qui se présente comme l'ont été Microsoft, Apple et Google : des sociétés où les employés vivent pour l'entreprise et ne jurent que par leur big boss !

On parle beaucoup des "villes/campus" Microsoft et Google dans la Silicon Valley... on ne parle pas assez des villes Samsung en Corée où tout est proposé en allant du travail (usines et recherche) jusqu'à l'hôpital en passant par tout ce qui permet aux humains de vivre confortablement de nos jours.

Les bonnes vieilles méthodes des industriels du début du siècle dernier qui proposaient à leurs ouvriers de loger sur place afin d'être plus productifs sont toujours de mise, mais c'est enjolivé grâce à des activités annexes (toujours centrées sur la productivité, l'inventivité et le bien être de l'entreprise à travers des salariés au top de leur forme).

Ce que je n'imaginais pas non plus, c'est le côté sectaire de l'endoctrinement à l'entrée d'un nouveau salarié. Forcément ce que je suis en train d'écrire va en choquer pas mal, mais une boite qui isole ses nouveaux arrivants pour leur donner toutes les informations sur la société et la culture d'entreprise durant plusieurs semaines avant de les laisser oeuvrer au poste pour lequel ils ont été embauché et ensuite vivre quasiment pour et par l'entreprise, pour moi, ça ressemble un peu beaucoup à une secte... surtout quand on voit des personnes parler du fondateur de la firme, un peu comme le gourou dont tout le monde applaudit les gestes et qui ordonne pour être obéit.

Ecrit comme ça, peut-être que vous pensez que ça me choque... et bien en fait je trouve ça plutôt bien de voir qu'il existe encore des boites qui fonctionnent bien, même si la méthode me paraît un peu trop archaïque. Une société partie de rien qui en moins d'un siècle devient aussi puissante et efficace, ça mérite quand même des applaudissements et une standing ovation.

L'autre sujet qui m'a fortement intéressé, c'est la religion qui est omniprésente, y compris à la tête de l'état coréen. Une fois de plus, en voyant les méthodes des évangélistes locaux, je me suis dit que la religion était un fléau mondial et qu'il serait temps qu'on dise stop à toutes ces conneries et luttes de pouvoir, car mine de rien ce n'est que ça : chaque dirigeants des religions en présence veut le plus d'adeptes possibles afin d'accumuler pouvoir et richesses. Les seuls qui semblent sortir du lot, ce sont les bouddhistes, mais peut-être est-ce parce qu'on en parle peu ?

En tout cas, le fiston de mister Moon, nouveau dirigeant de la secte du même nom, faisant visiter les locaux sécurisés du siège de la secte en présentant les collaborateurs comme n'importe quels salariés d'une entreprise de communication, ça montre quand même bien où ils veulent en venir.

Et dans tout ça, une fois de plus, ce sont les gens en bas de l'échelle, se laissant embobiner, qui payent pour engraisser ceux qui sont en haut... pensant donner de l'argent pour leur divinité mais qui en fait ne font que s'appauvrir pour engraisser ceux qui les contrôlent par au nom de Dieu (quel que soit le nom qu'on lui donne) ! S'il existe, je me demande vraiment pourquoi il les laisse agir comme ça... et encore plus pourquoi autant d'humain se laissent piéger. Sans doute la détresse ou le besoin intrinsèque de se faire diriger par d'autres sous couvert de forces surnaturelles toutes puissantes.

La religion telle qu'elle est pratiquée dans le monde, et en Corée plus particulièrement pour les mouvements sectaires et protestants, me dépasse. Je n'en vois aucune utilité, mais forcément, j'ai des croyances qui me sont propres et différent tant de celles qu'on tente d'imposer par la force et les guerres à travers le monde.

Pour en revenir à la Corée, je ne peux que vous conseiller de regarder une rediffusion ou en replay sur Pluzz un oeil sur la planète qui lui a été consacrée. Vraiment très intéressant et présageant des ouvertures pour le futur de notre planète.

samedi, décembre 25 2010

Il fait beau et c'est Noël, sympa, non ?

Je crois que le dérèglement climatique porte quand même bien son nom : après un mois de grisaille oscillant entre neige et pluie, Paris est sous le soleil un 25 décembre.

Bon, d'accord, c'est sympa de passer Noël au soleil, surtout pour tous les voyageurs ayant du annuler leurs vacances à cause des soucis de train et d'avions ne partant pas ces derniers jours à cause de la neige, mais y a un truc qui me chiffonne. Comment se fait-il qu'il fasse beau justement le jour où je suis coincé au bureau, en train d'avancer sur les trop nombreux dossiers en retard accumulés cette année ?

A force de me narguer, la nature va vraiment m'agacer... même si je n'y peux rien.

D'aucuns prendraient ça comme un narguage en règle. Je préfère me dire que c'est un court répit bien mérité pour recharger nos batteries avant de replonger la tête la première dans le froid glacial de cet hiver loin du climat tempéré censé régner dans notre beau pays.

Va quand même falloir qu'on pense aux élections présidentielles : depuis que nous avons ce président, tout déraille, y compris la météo. Dingue, non ?

Blague à part, je suis quand même content d'être arrivé jusque là et serai ravi de passer à l'année suivante, surtout si tout ce que je fais depuis un an et demi continue à progresser et donne enfin ses fruits. Car mine de rien, y a quand même un moment où il faut récolter les fruits de ses longues semaines de travail sans voir le jour et ces longs mois de réflexions et questionnements en tous sens !

Passez un bon week-end et de bonnes fêtes de fin d'année.

mercredi, septembre 15 2010

Un truc m'intrigue avec les liseuses

En faisant un tour à la FNAC tout à l'heure, je suis tombé sur trois liseuses en démonstration dans le rayon librairie (à la FNAC Digitale). A côté se trouvait un prospectus annonçant les dernières sorties en livres numériques.

Ce que je ne comprends pas, c'est l'intérêt pour des libraires (si tant est que la FNAC en soit un) de vendre ses appareils, après tout ils vont à terme faire diminuer voire disparaître les rayons livres comme ça a été le cas pour les cassettes audio, vidéo et autres au fur et à mesure des avancées technologiques.

Et là, à part si les libraires touchent une commission sur les ventes d'ouvrages faits sur les liseuses qu'ils vendent, ou s'ils proposent des versions numériques installables depuis leurs locaux, c'est se tirer une balle dans le pied.

Ok, la FNAC propose des livres à télécharger sur son site, mais je ne suis pas persuadé que les acheteurs de liseuses chez eux vont se précipiter sur Fnac.com une fois rentrés à la maison pour faire leurs emplettes. D'un autre côté, ils ont pas trop de choix pour l'instant, en tout cas de choix connu, et puis les éditeurs imposant un tarif fixe quel que soit le libraire numérique, ça ne changera rien pour les clients.

Quoiqu'il en soit, cette promotion de produit qui leur rapportent une fois au dépend de produits qu'ils vendent régulièrement, ça 'intrigue.

lundi, août 23 2010

Un smartphone, un hélicoptère, et c'est la liberté

Par ce beau temps pluvieux, je voulais vous montrer une activité de plein air qui a de l'avenir : piloter un hélicoptère avec son téléphone mobile.

C'est l'AR Drone qui lance les hostilités avec son application iPhone / iPad.

Joli gadget, vous ne trouvez pas ?

L'engin ne coute pas excessivement cher pour un jouet pour adulte qui nécessite un appareil d'Apple pour fonctionner (ce qui gonfle beaucoup l'addition finale et réserve le tout à une élite friquée).

Ce n'est pas demain que l'on verra ces appareils dans les cours d'école et heureusement car au delà du côté jouissif de piloter un appareil volant et pouvoir regarder ce qu'il voit, il y a aussi des usages plus obscurs...

J'en avais déjà causé pour les drones en général, mais celui ci tout particulièrement offre des opportunités non négligeables pour des groupes terroristes voulant disperser des produits chimiques dans un endroit où ils n'auraient même plus besoin de se trouver.

La miniaturisation et les gadgets ça a du bon, mais il y a toujours un revers à la médaille... Espérons qu'ils continueront à préférer jouer les martyrs plutôt que d'utiliser les nouvelles technologies pour propager la mort.

lundi, août 16 2010

Le chemin le pus court n'est pas la ligne droite !

On dit toujours que le chemin le plus court est la ligne droite, mais parfois ce n'est pas le cas. Les logiciels de cartographie et de tracé d'itinéraires routiers en sont un très bon exemple.

Pour faire ce banal trajet entre deux villes du sud de la France :

plans-ipad-suggestion-itineraire-boucle-201008-01.png

l'application Maps de l'iPad me colle une fin de parcourt assez zarbie :

plans-ipad-suggestion-itineraire-boucle-201008-02.png

Alors trois possibilités :

  • soit le logiciel déconne à bloc
  • soit la départementale utilisée n'a pas de sortie avant ma destination, ce qui oblige à repartir dans l'autre sens sur la mêm départementale afin de trouver une sortie
  • soit j'avais coché l'option touristique ou taxi en rase campagne

A votre avis, quelle est la bonne réponse ?

dimanche, août 15 2010

Un peu fous fous ces fans de Star Wars

Dans la série des Flash Mobs, il y a vraiment des trucs de dingues... comme des combats au sabre laser dans un centre commercial !

Voyez par vous-même :

C'est clair que se battre au sabre laser dans un espace aussi grand mais clôt, ça doit être vraiment sympa, surtout avec et contre des inconnus. Ce qui est dommage, c'est que ça n'arrive jamais en France, pourtant on en a des supermarchés ou complexes commerciaux géants avec plein de place à occuper le temps de quelques échanges impromptus.

Prenez par exemple le centre commercial des Quatre Temps à La Défense.. C'est plutôt sympa et vaste comme lieu, largement de quoi y organiser une course poursuite ou une chasse au trésor, non ?

jeudi, juillet 1 2010

Y en a marre de SFR !!!

Aujourd'hui, j'avais prévu de changer de forfait car après des années à payer cher pour des heures de communication que je n'utilisais pas, il était temps de faire du tri.

Il se trouve qu'en fin d'année dernière mon téléphone a eu un soucis et a été réparé (sans qu'on m'en propose un en attendant, alors que ça fait soi-disant partie des services SFR), j'avais décidé d'en parler sur l'un de mes blogs et au fil des jours, c'est passé à la trappe.

Il se trouve que la goutte d'eau du jour a fait déborder le vase.

Pour certains opérateurs, numéros 1 du service à la clientèle, du réseau ou je ne sais pas quoi d'autre, les clients sont des pigeons captifs et sont là pour payer, pas pour autre chose ! Ce passage en boutique pendant 30 minutes à patienter avec une clim à fond et trois vendeurs qui glandent au téléphone avant de s'occuper de qui que ce soit, ça m'a carrément énervé, d'où ce message... et ceux qui suivront !

Pendant le délai d'attente, j'ai eu l'occasion de consulter le catalogue des offres en cours. Je payais jusque là un abonnement avec 2 heures de téléphone, des textos et internet illimité (mais non utilisable sur iPhone parce que l'illimité, faut pas pousser, ça a des limites, et l'iPhone, il consomme donc c'est 10 euros de plus ou 29,90 pour ceux qui ont l'intelligence de regarder le forfait qui lui est dédié sur le oueb).

Ca fait plus de deux ans que j'ai cet abonnement et je n'ai jamais dépassé une heure de communication par mois. A l'époque, ils m'avaient dit qu'une heure n'existait pas en forfait et qu'il fallait donc que je prenne deux car c'était mieux. J'avais signé le changement d'offre et le renouvellement de mobile.

Cette fois-ci, je refuse de me faire baiser par cet opérateurs dont les vendeurs en boutique se fichent royalement des clients (trois Espaces SFR faits en un an avec le même ressenti, et pareil chez Orange) : y a pas à dire, l'absence de marché concurrentiel et le fait qu'une fois qu'ils ont un client ils le tiennent pour au moins un ou deux ans, ça leur a ramolli le cerveau et l'envie d'aider la clientèle à trouver le produit le plus adapté à son besoin !

J'ai toujours été contre les forfaits, qui n'engraissent que les opérateurs. Bizarrement les dépassements sont pour la pomme des clients, mais lorsque le forfait n'est pas atteint, c'est dans la poche de l'opérateur (et qu'on ne me parle pas des minutes reportables d'un mois sur l'autre dans la limite d'un mois d'abonnement et utilisées qu'une fois que l'abonnement du mois est écoulé).

Il se trouve que je voulais donc réduire ma facture téléphonique inutile et que j'ai quand même trouvé un truc qui correspond à mon utilisation : un forfait bloqué 1 heure avec une centaine de textos inclus. Je demande donc à la gentille hôtesse de me faire le basculement de forfait vers cette offre. Elle me répond que ce n'est pas possible. Pour le faire, il faut résilier ma ligne et en ouvrir une nouvelle, car SFR ne permet pas de passer d'un forfait classique à un forfait bloqué. Ce serait "techniquement impossible".

Impossible ? Mon oeil, oui ! Qu'ils disent plutôt que de passer d'un forfait mensuel à 45 euros, sous utilisé = bénéficiaire pour eux, à un forfait à 15 euros correspondant à l'utilisation faite pour la ligne leur ferait perdre de la marge et que par conséquent c'est rendu compliqué à faire.

On ne me fera pas croire qu'il est impossible de garder un numéro de téléphone en basculant vers une offre inférieure alors qu'on peut le conserver en changeant d'opérateur !!!

Bien entendu, contrairement à ce qu'un bon commercial aurait pu faire, elle ne m'a rien proposé si ce n'est effectivement de changer de numéro de téléphone ou d'opérateur... alors que leur catalogue propose d'autres offres qui auraient pu correspondre, même plus coûteuses.

Du coup, après avoir fait un tour à la boutique Orange d'en face, où les vendeurs étaient en conciliabule dans l'arrière salle et que 4 clients attendaient patiemment dans la boutique, livrés à eux-même, j'ai finalement laissé tombé le contact humain et me suis rabattu sur les sites Internet.

Au final, j'opte pour une offre chez Bouygues : pour 22 euros par mois j'aurais plus que ce que SFR aurait pu me proposer à 35 (ou à 19,50 avec le forfait qu'elle m'a refusé) !

Bien entendu j'en reprends pour deux ans, mais il est clair qu'une fois désengagé, je regarderai avec beaucoup d'attention les offres que Free pourra faire d'ici là si la fin du monde n'a pas eu lieu comme prévu.

Comble de la chianlie, mon téléphone ayant été remis à niveau et le firmware réinitialisé lors de sa réparation, j'en suis réduit à le faire débloquer. J'ai appelé une dizaine de fois cet après-midi pour avoir le code de déverrouillage auprès du service client SFR. Ok, ça répond tout de suite pour dire qu'ils n'ont plus d'iPhone 4 (les pauvres ;) ), mais passée l'étape de saisie de mon numéro, je me retrouve soit avec le disque qui dit que tout le monde est occupé et de me rabattre sur le site internet, soit ça coupe, soit ça reste dans le vide.

Un peu effrayant pour une assistance aux professionnels qui se targue dans ses communiqués et documents commerciaux de répondre dans les 30 secondes, non ? Sans doute l'effet chaleur et premier juillet ?

Le pire dans tout ça, c'est qu'il y a des gens compétents dans cette boite. Ils sont vraiment pas aidés... et nous non plus !

En bref, je ne veux plus entendre parler de SFR... et suis bien content d'en parti enfin. D'ailleurs, j'ai trois clients Club Internet mécontents à faire basculer chez Free cet été, ça me défoulera un peu.

mercredi, juin 30 2010

Des fois, j'me fais peur !

C'est quand même une chance que j'ai pris l'iPad et m'en serve comme bureau mobile dans le lit le soir.

Hier j'ai donc terminé un site pour la promotion d'un ebook parlant du marketing viral. 'ai tout bien fait, mis en ligne, lancé le référencement et tout ce qu'il faut faire pour un site tout nouveau... à un détail prêt : j'ai zappé le lien d'achat du livre !

Heureusement qu'après m'être couché je me suis demandé ce que donnait l'affichage sur Safari mobile. J'ai allumé l'iPad et me suis rendu sur le site. J'suis allé sur la page de vente et ai réalisé que je n'avais pas mis le lien.

Je ne suis pas équipé d'un éditeur de texte et d'un soft FTP, ni ne compte transporter les milliers de mots de passe dans la bestiole (pas envie que ça circule si on me le pique), du coup je n'avais que deux possibilités :

  • me relever, allumer l'ordinateur, attendre 10 bonnes minutes qu'il finisse de se lancer, modifier la page, uploader et couper l'ordinateur pour retourner ensuite me coucher. Ca qui m'aurait probablement pris une bonne demi-heure.
  • me connecter en ssh sur le serveur et faire la modification de la page correspondante en console. C'est ce que j'ai pris comme option et en 10 minutes, c'était bouclé.

Je remercie donc Apple pour son iPad (beaucoup trop cher mais tellement pratique), Zinger Soft pour son iSSH (le pied pour les connexions à distance) et mon banquier, sans qui j'aurais attendu ce matin pour faire la modification... si tant est que j'ai réalisé avoir oublié de le faire !

vendredi, mai 14 2010

Alors que l'euro se casse la gueule, Carrefour fait des paris...

Vous n'êtes pas sans savoir que c'est un beau bordel sur les places boursières, que les traders ne seront bientôt plus les seuls à pouvoir faire des paris sur tout et n'importe quoi, et que l'euro chute face au dollar (ce qui ne m'arrange pas car j'avais des logiciels à acheter aux States, mais peu importe).

Et bien en cette période trouble d'avant Coupe du Monde de Football 2010 à Cape Town en Afrique du Sud, c'est au tour des grands magasins de se mettre à jouer à la bourse.

Carrefour rembourse les télés

Jusqu'à la fin du mois, tout téléviseur présent dans ce catalogue de Carrefour fera l'objet d'une offre de remboursement partiel ou intégral selon les performances des joueurs de l'équipe de France. Si la France gagne la Coupe du Monde de Football 2010, Carrefour perdra des milliers d'euros sous forme de bons d'achats qu'ils proposeront aux heureux propriétaires fortunés de gros téléviseurs flambants neufs.

D'un côté Carrefour se fait de la publicité sur le dos de l'équipe de France, comme beaucoup de monde, et je suppose qu'ils en sont aussi dans les fournisseurs officiels (mais ne suis pas allé vérifier)... et va forcément gagner pas mal grâce à cette opération promotionnelle.

D'un autre si l'équipe de France gagne, Carrefour perd, mais ses clients ne gagnent pas : le remboursement se fera en bons d'achats valables dans le magasin, ils seront donc fortement incités à consommer (gratuitement, certes).

Je trouve que ces pratiques sont assez douteuses. Un peu comme les pratiques boursières ou les paris sportifs organisés par des équipes sportives en faveur de leur camp qui parient au final sur l'adversaire. D'un autre côté, Carrefour a quand même de fortes chance de s'en sortir indemne, puisque les risques de gain de l'équipe de France sont très aléatoires avec son sélectionneur qui ne sait pas faire de sélection !!!

En tout cas, je dis bravo à Carrefour pour cette opération. Et bonne chance à l'équipe de France de football... ou pas :-)

Ah, j'allais oublier : je suggère quand même fortement aux acheteurs de téléviseurs LCD de faire aussi une grille d'Oxo ou de Loto, on sait jamais, ils auront peut-être une chance de gagner quelque chose...

mardi, avril 13 2010

Vraiment bluffant... et motivant

Je savais que WinDev était une merveille en création de logiciels, mais la version web ne m'avait pas convaincue jusque là, même si je l'ai achetée et n'ai pas pris la peine de m'en servir vraiment. Ce qui m'intéressait dessus, c'est la génération de sites PHP pour ne pas être encombré par le serveur de page de PC Soft que je ne voulais pas installer (ni payer) sur chacun de mes serveurs (en plus sous différentes distributions Linux).

J'ai passé l'après-midi à la Mutualité pour le grand show annuel du TDF Tech. Une présentation un peu plus complète que juste une info commerciale, avec un focus sur un certain nombre de fonctionnalités pratiques, rapides à mettre en oeuvre, nouvelles et surtout "vendables au public" :)

Franchement, j'achèterais bien l'intégrale si j'en avais les moyens, et surtout si j'en avais l'usage ! toujours aussi pratiques les outils de PC Soft sont simples à utiliser (une fois qu'on a appris comment s'en servir et où sont les multiples programmes et options). Le hic, c'est que c'est un langage de plus à apprendre. L'avantage, c'est que ce langage permet de programmer pour tout type d'appareil électronique actuellement sur le marché : des ordinateurs de bureau aux ordinateurs portables en passant par les téléphones et les tablettes tactiles, que ce soit sous Windows, Mac Os, Android, Windows Mobile, Linux ou sur un serveur web.

Le rêve de tout développeur existe, mais pourquoi ne sommes nous pas plus nombreux à l'avoir compris et à y être passé ? Y a-t-il une vraie raison à cela ou est-ce juste à cause des publicités omniprésentes pour WinDev dans la presse informatique depuis 25 ans à coups d'île paradisiaque et de nana en maillot de bain (ce qui personnellement ne m'attire pas, et encore moins pour un logiciel de développement). Remarquez, le fait que cette société soit française, bosse correctement et soit assez réactive doit aussi y jouer : même si les logiciels WinDev & co sont commercialisés et utilisés dans plus de 99 pays, ça reste une société française, sans les millions que dépensent les blockbusters américains (comme Microsoft) dans la publicité et la promotion à coup de séminaires, sites Internet, et publicités de tout genre.

En tout cas, ça m'a remis en tête qu'il faut quand même que je lise la doc et que je m'y mette, histoire de me conforter dans cette idée que le W-Langage est facile à appréhender et surtout que WebDev peut faire les interfaces de backoffice (ou front office) dont j'ai besoin au moins sur mes projets personnels.

Et bravo à l'équipe de PC Soft pour tout ce qu'il font depuis si longtemps pour maintenir une telle suite logicielle !

mardi, mars 23 2010

Les sites de partage de favoris

Et bien ça y est, je suis le mouvement, même si c'est un truc qui ne me serait jamais passé par la tête (à part dans la rédaction d'un cahier des charges il y a de cela 13 ans. Cahier des charges toujours dans ma TODO mais qui ne sortira probablement jamais vue le niveau de performance de la concurrence... quoique, justement une alternative autonome et francophone ne ferait sans doute pas de mal.

Quoiqu'il en soit, j'ai ouvert ma page sur Delicious et ma page sur Mister Wong. Attention : en plus de mes sites favoris, j'y liste aussi l'intégralité des sites sur lesquels je travaille, ai travaillé ou vais travailler. Il y a donc de nombreux sites XXX dans le tas, comme des jeux pour enfants, de l'édition et du marketing internet.

Si d'autres sites du même style passent devant mes yeux, peut-être irai-je y faire un tour. Wait and see...

jeudi, février 25 2010

De l'optimisme et des idées, c'est bon contre la crise !

Le communiqué de presse suivant vient d'être diffusé sur le web :

Si certains se laissent démoraliser par la conjoncture économique, il en est d'autres qui en profitent pour faire preuve de créativité; c'est le cas de l'artiste peintre française Graziella Bertero. Elle décide, il y a quelques mois, de vendre une partie de sa collection de peintures. Mais voilà, comment vendre ses tableaux en période de crise . C'est là que lui vient une idée géniale : pourquoi ne pas faire le mariage du crédit gratuit et des enchères ?

Ainsi, elle propose à la vente ses tableaux au prix fixe de 30 euros par mois. Lors d'une enchère, qui se déroule dans une rue prestigieuse de Paris, les acheteurs doivent se battre sur le nombre de mensualités, sachant que les 30 euros ne bougeront pas, seules les mensualités sont variables. Une offre de 10 mois le premier, 11 mois le suivant, ... que le meilleur gagne ! Et justement, le meilleur repart avec son tableau sous le bras.

Lorsque l'on interroge Graziella Bertero sur les raisons qui l'ont poussées à inventer ce concept, elle déclare : "Le plus délicat en période de crise, c'est de demander une somme d'argent. C'est pourquoi la mensualisation est un moyen indolore pour s'offrir une de mes œuvres. Cette idée semble plaire, si j'en crois les retours et autres commentaires." En effet, depuis la diffusion de son annonce auprès des amateurs d'art et autres galeries, l'artiste reçoit des appels de galieristes et de certains confrères souhaitant appliquer cette méthode pour leur compte.

Je trouve cette idée excellente :

  • non seulement ses acheteurs ne sentent pas passer le prix de l'oeuvre (payer en plusieurs fois, ça a toujours été une bonne astuce pour gonfler certains prix élevés et en augmenter les ventes)
  • mais en plus elle sait par avance combien d'argent elle touchera chaque mois sur une période d'au moins une année, ce qui est de plus en plus rare de nos jours, même pour des salariés jusque là dans des secteurs porteurs.

La création et la vente échelonnée, c'est la meilleure des idées que j'aurai vu passer ces derniers jours. Bravo à Graziella Bertero pour l'avoir mise en pratique.

- page 1 de 2